Fortifications Dufour: Description des ouvrages

 Les constructions de 1831 

Rive droite du Rhône

La Batterie du Rhône ( 3 ) (Démolit à cause de l'extension du défilés en 1959) est situé sur une étroite tête de rocher, entre le fleuve et la route de Bex.Des 6 pièces, 3 tirent en direction de Bex, 3 par-dessus le fleuve sur la route de Monthey.Deux fossés couvrent son front et elle est flanquée par un mur crénelé s'appuyant à la falaise.

La Petite Tenaille ( 1, 22 ) avec 2 pièces, est un petit ouvrage d'infanterie situé sur une terrasse au-dessus
de la Batterie du Rhône, constitué par deux murs d'une longueur totale de 42 m, hauts de 2,20 m et larges de 2,20 m au couronnement.

La Grande Tenaille ( 4, 4c ), ouvrage principal d'infanterie, est un important bastion en forme d'hexagone irrégulier avec 3 pièces, situé à la pente, qui a pour mission de couvrir la tête de pont contre des actions ennemies venant du plateau de Chiètres.

La Redoute de la Crête ( 10 ), est un ouvrage d'infanterie isolé qui tient le point dominant du plateau de Chiètres. Redoute fermée d'environ 36 m x 21 m avec 3 pièces, elle est traversée par un éperon en diagonale qui assure un meilleur défilement de ses défenseurs.

Une palissade de bois relie la Grande Tenaille, sur la face côté Lavey, à

La Batterie de l'Arziller ( 2 ) dont la pièce couvre la route entre la sortie de St-Maurice et le pont du défilé, renforcée par

La Batterie des Capucins ( 11 ), toute proche, et qui tire dans la même direction.

Deux fossés et une palissade coupent la route de Lavey.

Rive gauche du Rhône

Deux fossés coupent la route à la sortie nord de la ville, placés sous le feu des batteries de la rive droite.

La Batterie Wielandy ( 13 ) avec 3 pièces, situé sur un replat de la falaise, possède un secteur de tir étendu, de Lavey au pont du défilé.

Les deux Batteries du Château ( 6 ) à 3 pièces, l'une située dans la cour surélevée du Château, l'autre dans un bastion avancé, à proximité du fossé coupant la route de Monthey, prennent cet axe en enfilade.

La tour crénelée Dufour ( 14 ), au-dessus du château (diamètre intérieur 6 m, épaisseur des murs 0,75 m, hauteur 4,4 m, 2 étages de 20 meurtrières chacun) a pour mission de flanquer les deux têtes de pont et de les couvrir d'actions ennemies débouchant de l'extrémité N-E du plateau de Vérossaz.

La Redoute de Vérossaz ( 12 ), en forme d'hexagone irrégulier dont l'enceinte mesure 2,50 m de haut et
2,40 m au couronnement, possède une ligne de feu d'une longueur de 155 m et 2 pièces. Complètement isolée, cette redoute présente une autre faiblesse: de plusieurs endroits, l'on a vue sur l'intérieur de l'enceinte.

 Les constructions de 1848 

Rive droite du Rhône

La Batterie du Rhône ( 3 ) située entre la route de Bex et le Rhône, voit son installation renforcée et améliorée (murs surélevés, embrasures consolidées, plate-formes agrandies) de telle sorte qu'elle peut engager simultanément 3 pièces en direction route de Monthey et 3 pièces en direction route de Bex.

Rive gauche du Rhône

La tour crénelée Dufour ( 14 ) au-dessus du Château, reçoit un troisième étage de meurtrières, un toit et des escaliers intérieurs.

Deux nouvelles batteries sont installées:

La Batterie Saint-Martin ( 16 ) de 2 pièces, sur la colline du même nom, 700 m au nord du défilé, remarquable par l'étendue de son champ de tir.

La Batterie du Clocher ( 15 ) de 3 pièces, placée sur la même terrasse que la Batterie Wielandy, tire à quelques mètres du clocher de l'Abbaye, soit en enfilade de la route du Martigny, soit dans le vallon de Lavey-Village, sur l'axe du Châtel.

 Les constructions de 1859 

Rive droite du Rhône

La Grande Tenaille ( 4, 4c ), sur la rive droite du fleuve, dont l'efficacité est considérablement renforcée par la construction d'un mur et d'un fossé ( 24 ) en direction du sommet de la colline de Chiètres, jusqu'à 150 m de la Redoute de la Crête.

La Petite Tenaille ( 1, 22 ), le petit ouvrage d'infanterie qui maîtrise la rue de Bex, était élargi vers le nord par la position de Batterie Gautier ( 23 ) avec 8 pièces.

Les voies d'accès aux positions de batterie sont enfin construites pour tous les emplacements.

Rive gauche du Rhône

L'une des Batteries du Château ( 6 ), qui avait dû céder la place à la voie du chemin de fer, lors du percement du tunnel sous le Château, en 1855, n'est pas remplacée. Mais par contre, la destruction du tunnel par minage est préparée.

 Les constructions jusqu'à 1892 

Rive droite du Rhône

A ce temps, devenaient encore installés les deux Batteries Grande Tenaille ( 4b, 4d ) avec 3 et 2 pièces d'artillerie.

Source: ZEISSIG: Les Fortifications de Saint-Maurice, pourquoi ?

                           Association Saint-Maurice d'Etudes Militaires 1977

Home  /  ©  2006, Forteresse historique de St-Maurice /  Webmaster
Dernière révision 30.04.2014